La presse en parle…

Articles parus dans la presse lors de la création de notre association « Le Château de Chenaux de hier à DEMAIN » : « La Liberté » du vendredi 22 septembre 2017, « Le Républicain » du jeudi 28 septembre 2017 et la « La Broye » du jeudi 5 octobre 2017 :

 

 

« Le Château de Chenaux, de hier à DEMAIN »

Chers amis du patrimoine d’Estavayer,

Nous avons le plaisir de vous faire part de la naissance de l’association « Le Château de Chenaux, de hier à DEMAIN ». Selon nos status :

« l’association a pour buts la préservation et la promotion du Château de Chenaux et de ses alentours. Le cas échéant, l’association peut étendre son action à la cité médiévale. »

L’assemblée générale constitutive a eu lieu le mercredi 20 septembre 2017 à 19h30 à la Maison des Œuvres, à Estavayer‑le‑Lac.

  • 42 personnes présentes, dont 8 conseillers généraux et 3 députés
  • 16 personnes excusées, dont 3 conseillers généraux

Les enjeux spécifiques du « Pré du Château », site classé par l’Office fédérale de la culture (OFC) mais actuellement constructible, ont en particulier été abordés lors de cette assemblée.

L’association  « Le Château de Chenaux, de hier à DEMAIN ».
contact@e-stavayer.ch

 

[btnsx id= »229″]

Préservons un patrimoine classé par l’OFC

Le Château de Chenaux et son environnement immédiat sont classés par l’Office Fédérale de la Culture comme une zone à protéger, qui a pour objectif la « sauvegarde des espaces vacants
existants, essentiels pour l’image du site ».

Malgré cela le patrimoine Staviacois est en danger puisque ce dégagement vert est actuellement en zone constructible (image ci-dessous).

Afin de défendre le patrimoine Staviacois, et dans un premier temps le Château de Chenaux et son environnement direct, le collectif de citoyens « derrière » e-stavayer.ch se constituera en association « Le Château de Chenaux, de hier à DEMAIN » le mercredi 20 septembre 2017 à 19h30 à la Maison des Oeuvres, à Estavayer-le-Lac. Tout citoyen sensible à la question du patrimoine est le bienvenu à cette soirée constitutive.

Préservons un patrimoine classé par l’Office Fédéral de la Culture